« Je ne me suis pas assis dans l'assemblée des rieurs, ni ne me suis égayé: à cause de ta main, je me suis assis solitaire, parce que tu m'as rempli d'indignation. » (La Bible, Jérémie XV, 17)


Qui suis-je ?

 

• Un disciple de Jésus-Christ

• Un théologien hétérodoxe et autodidacte

• Un adversaire du système antichrist

• Un Christocrate

 

 

Mes convictions

L'essentiel de mes croyances sont résumées dans le Credo du Christocrate, écrit par mes soins avec l'aide de l'Esprit-Saint. Ce credo regroupe les principaux points de la foi chrétienne primitive, exprimés diversement tout au long de l'histoire par une minorité de fidèles,  notamment ceux de la Réforme radicale (Thomas Müntzer et les premiers anabaptistes). Ces convictions m'ont naturellement conduit à ne pas croire aux autres formes d'autorités et lois humaines, et à rejeter tous les clergés qui maintiennent les chrétiens (ou prétendus tels) dans l'ignorance et la soumission à ce système. En cela je m'inscris dans une forme d'anarchisme chrétien

 

Théologie des "deux béquilles"

Comme les anciens, je crois que la vraie théologie est une science supérieure à toutes les autres en ce qu'elle s'occupe des objets les plus élevés et qu'elle recherche la profondeur des choses. En outre, les autres sciences tirent généralement leur certitude de la raison humaine qui est faillible, tandis que la théologie est censée tirer la sienne de l'Esprit divin qui est infaillible. Cependant, je crois que les cadres institutionnels – pseudo-Églises, écoles, universités, etc. – ont perverti la théologie en faisant d'elle une "science" comme les autres, c'est-à-dire soumise à la raison humaine, à l'esprit du temps, à l'orientation d'un système, d'un parti, d'une religion ou d'une secte, au lieu et place de l'apprentissage et l'intelligence de la foi qu'elle devait apporter. Autrement dit, les cadres institutionnels ont remplacé l'éclairage de l'Esprit par celui de la raison humaine, la foi par le doute, et la liberté chrétienne par le conformisme ambiant. C'est la raison pour laquelle j'ai préféré apprendre cette science plus librement – en "autodidacte" – à l'école de la Vie et de l'Esprit plutôt qu'à travers une formation institutionnelle.

 

En ce qui concerne "ma lecture" de la Sainte Bible, on pourrait la qualifier de "dialectique", c'est-à-dire que je crois que ce qui peut apparaître comme des contradictions (entre par exemple la Loi ancienne et la Loi nouvelle) sont en réalité des sortes de poids et contrepoids qui permettent à l'homme de trouver un certain équilibre. Bien entendu, l'Ancien Testament doit être lu à travers la Révélation plus parfaite et complète donnée par Jésus-Christ, à savoir le Nouveau Testament, mais celui-ci n'annule pas entièrement celui-là (Matthieu V, 17). Certes, dans l'absolu, le Nouveau Testament pourrait suffire puisque la Grâce et la Charité sont plus parfaites que la Loi et la Justice, mais l'homme n'est pas assez mature, il est spirituellement trop handicapé pour se passer entièrement de ces dernières. Autrement dit, avec l'Ancien Testament seul, l'homme tombe dans un légalisme destructeur; mais avec le Nouveau Testament seul, il tombe dans un laxisme tout aussi destructeur. La Grâce et l'Amour mal compris, voire pervertis, ont d'ailleurs produit la civilisation pagano-chrétienne que l'on a connue en Occident et qui se dirige actuellement toujours plus vers le paganisme et l'athéisme (car "nul ne peut servir deux maîtres"). C'est pourquoi je suis convaincu que "les deux béquilles" (Ancien et Nouveau Testament) sont indispensables pour marcher droit, pour trouver le bon équilibre, aussi bien individuellement que collectivement – le tout, bien sûr, avec le secours de l'Esprit, sans lequel nul ne peut opérer la juste et bonne synthèse. Je crois également en un double sens des Saintes Écritures à tous les niveaux, et tout particulièrement au sujet du Royaume de Dieu: il y a un sens terrestre et temporel, c'est-à-dire le meilleur ordre social auquel nous devrions tous aspirer pour vivre le mieux – ou le moins mal – possible, et un sens spirituel qui renvoie à l'autre monde et à l'éternité. L'un ne devrait pas exclure l'autre.

 

Enfin, je me qualifie de théologien "hétérodoxe" (litt. autre ou différente opinion), tout simplement parce que ce qu'on appelle abusivement "orthodoxie" (droite/correcte opinion) n'est souvent rien d'autre qu'une "homodoxie" (même/pareille opinion [que celle du monde]).  

 

Les moyens : l'écriture, le dessin, le rap...

Bien que préférant aujourd'hui le classique (en particulier Bach, Chopin, Beethoven et Schubert) au rap, certaines peintures et la calligraphie aux graffitis, le bon français à l'argot… c'est dans la culture hip-hop que j'ai grandi. J'y suis entré par le graffiti avant de m'initier au rap.

 

Cette contre-culture m'avait d'abord plu pour son côté «art-brut», sans barrières à la créativité, donc accessible à tous ; mais elle m'a vite déplu après sa récupération par le système. Le potentiel révolutionnaire, poétique et même éducatif du rap, en tant que "musique" centrée sur la parole, s'est alors perdu au profit du narcissisme, du gangstérisme, du matérialisme et de la débauche. En d'autres termes, la plupart des rappeurs sont devenus les idiots utiles du techno-capitalisme. Je suis néanmoins toujours resté dans le milieu dit "underground", et plus encore après ma conversion au Seigneur. L'écriture, le dessin et le rap sont donc les principaux outils que j'emploie pour faire passer un message et transmettre ma foi chrétienne. « Car je n'ai pas honte de l'Évangile : c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit...» (Rom. I, 16)

 


BIBLIOGRAPHIE

Credo du Christocrate - Christocrat's creed (2020, édition bilingue fr/en)

Pour commander, cliquer sur l'image
Pour commander, cliquer sur l'image

 

Selon les statistiques, le christianisme serait la religion la plus répandue dans le monde. Les chrétiens représenteraient actuellement environ 30% de la population mondiale et environ 65% de la population suisse. Mais ces chiffres sont fallacieux, car ils ne tiennent pas compte du fait que le christianisme, contrairement à la plupart des traditions religieuses, ne se transmet nullement par héritage charnel ou culturel. Il ne suffit pas non plus de fréquenter une communauté dite ‘chrétienne’ pour appartenir à l'Église universelle de Christ. Non, être chrétien, c'est un apprentissage difficile d'apprenti sage… c'est accepter et chercher à mettre en pratique l'enseignement et l'œuvre de Jésus-Christ. Et pour cela, il faut au moins connaître les principaux articles de foi du christianisme primitif, sans négliger de les repenser pour aujourd'hui. C'est ce que nous avons voulu faire dans ce credo…


Christocrate, la logique de l'anarchisme chrétien (2016)

Pour commander, cliquer sur l'image
Pour commander, cliquer sur l'image

« Le mot anarchie pourrait susciter à l'esprit des image de violence, de chaos, et de désordre. L’anarchisme chrétien n’est pas cela. Pas plus qu’une nouvelle religion tendance perdue dans les milliers de confessions différentes du christianisme. Alors qu’est-ce que c’est ?... »

 

L’auteur de cet essai propose une réponse claire à cette question. À travers sept chapitres, il nous invite à réfléchir sur la Bible, l’histoire du christianisme et le rapport du chrétien à la politique. Sans ambages ni vaines précautions, il aborde dans un style direct des sujets aussi variés que sensibles, tels que la désobéissance civile, le libre arbitre, l’apostasie dans l’Église ou encore l’Apocalypse.

 

Enfin, face à l’imminence des crises, il réaffirme la prééminence du message du Christ, jusqu’à oser penser à la quintessence de l’ordre : la Christocratie.


DISCOGRAPHIE

MIXTAPE : "VISION DÉCHAÎNÉE" (2012)

Auto-produite et tirée en 1000 exemplaires, cette mixtape a été distribuée gratuitement.

Dans une époque où tout s'achète et tout se vend, il m'a semblé bon de réaliser un projet sans chercher le moindre profit ; conformément à une phrase du Christ qui dit : « Vous avez reçu gratuitement ; donnez gratuitement.»  (Mt. X, 8)

Vision déchaînée
Pour écouter, cliquer sur l'image

1. Intro

2. Stupéfiante vérité
3. Crime contre l'humanité
4. Croisade contre Babylone
5. Eva
6. La loi du talion
7. Tribulation


THÉORAPIE (2008)

Théorapie est mon premier album (EP) réalisé en 2007 puis sorti dans les bacs en 2008. Pour la petite anecdote : ce titre est un jeu de mots entre Théos (« Dieu » en grec) et « thérapie » (traitement d'une maladie). Ainsi, et selon ma propre définition, une « Théorapie » serait le traitement que Dieu nous offre pour remédier à notre maladie à tous : le péché ! Et ce traitement n'est autre que  Jésus-Christ !...

Théorapie
Pour écouter, cliquer sur l'image

1. Intro
2. Attentat spirituel
3. Espérance vivante
4. L'étranger de ce monde
5. Génération verlan 
6. Un jour la nuit tombera
7. Outro

 

 

 


Page d'accueil - Christocrate.ch